Réconciliation

Comment se confesser en pratique ?

Faire son examen de Conscience ?

 

Dieu pardonne toujours à celui qui regrette ses fautes. Pour signifier et mettre en oeuvre ce retour dans l'amour de Dieu et des frères, l'Église propose à l'homme pécheur le sacrement de réconciliation. Il est toujours possible de prendre rendez-vous avec un prêtre pour recevoir le sacrement du pardon.

 

Des permanences régulières sont assurées à :

la Basilique tous les jours de 17h30 à 18h30 
tous les matins de 9h30 à 12h au presbytère.

 

La réconciliation est une dimension essentielle de la foi chrétienne. Ce sacrement nous fait vivre ce qu’a réalisé Jésus lui-même, signe de la miséricorde infinie de Dieu. Ce sacrement appelé sacrement de la pénitence et de la réconciliation est indissociablement un temps de reconnaissance du péché et de renaissance spirituelle pour les baptisés.files/sacrements/confession.jpg

Se reconnaître pécheur, se reconnaître coupable mais le reconnaître devant Dieu, c’est entrer dans une démarche de confiance car Dieu ne veut pas la mort du pécheur mais qu’il vive. Son amour est plus fort que toutes nos ruptures. La réconciliation permet à chacun d’exercer sa liberté.

 

Se réconcilier c’est changer sa façon de penser, de se comporter, de regarder l’autre et, tout en reconnaissant son manque d’amour, être capable d’un véritable changement.

 

Dans le sacrement de réconciliation, la démarche de confesser son péché personnellement auprès d’un prêtre, permet une prise de conscience lucide devant l’Eglise. Le prêtre invite alors à la conversion. La pénitence proposée au pécheur est à la fois un signe de réparation et une action de grâce pour le pardon reçu.